Dans une économie toujours plus tournée vers les nouvelles technologies, de nouvelles opportunités font régulièrement surface pour permettre aux entreprises de repenser leur manière de communiquer. Depuis quelques années, les investissements en réalité virtuelle et réalité augmentée présentent un casse-tête de taille aux entreprises.

Face aux coûts importants que cela peut engendrer, beaucoup d’organisations restent frileuses quant à l’utilisation de ces technologies. Car s’il ne fait plus aucun doute qu’AR et VR représentent le futur de l’expérience client, il reste un problème à résoudre : comment les entreprises vont-elles parvenir à utiliser ces nouveaux moyens intelligemment pour mieux accompagner leurs clients au cours de leurs achats ? Cet article vous propose quelques éléments de réponse.

Quelle place occupe la réalité virtuelle et augmentée en 2019 ?

AR et VR sont loin d’être des phénomènes nouveaux dans certains secteurs. Dans le monde du divertissement, ces technologies sont même depuis longtemps devenues des piliers incontournables, pour assurer le spectacle lors d’un évènement sportif ou encore pour améliorer l’immersion dans une expérience vidéoludique. D’autres secteurs comme l’immobilier, la santé ou encore l’architecture, commencent également à faire leurs premiers pas dans l’utilisation de ces nouvelles technologies.

Mais sur le plan économique, les investissements dans la réalité virtuelle et augmentée obtiennent des résultats pour le moins mitigés. Difficile en effet d’apprivoiser de telles technologies alors que l’on ne dispose encore que de trop peux d’éléments pour bien évaluer le potentiel et le fonctionnement d’un tel marché.

Une chose est sûre : l’existence et la démocratisation de ces technologies n’est pas sans conséquences sur les attentes des consommateurs, et on assiste aujourd’hui à une réelle évolution des mentalités chez les clients. En 2019, même si la direction à suivre semble encore être assez floue dans l’esprit des entreprises, avec des investissements réalisés un peu dans tous les sens, une promesse subsiste : AR et VR représentent un avenir crédible dans de nombreux secteurs, et il est parfaitement possible d’intégrer ces technologies au cœur d’un business model pour monter une stratégie cohérente.

Et si le divertissement est aujourd’hui de loin le secteur le plus touché par ces technologies, la plupart des industries sont désormais en passe d’être grandement impactées et transformées par l’arrivée de la réalité virtuelle et augmentée… si ce n’est pas déjà fait. Ce n’est pas pour rien que tous les experts affirment que AR et VR ont vocation à se démocratiser et à se généraliser dans le marketing et l’expérience client.

Les géants du marché jouent d’ailleurs un énorme rôle dans la démocratisation de ces technologies, en mettant en place des applications innovantes au service de tous. L’exemple de Google est de loin le plus parlant. Le géant américain se sert ouvertement de la réalité augmentée avec des outils comme Google Lenspour rendre service et améliorer le confort quotidien de ses utilisateurs. Les résultats sont surprenants, et le confort de navigation de l’utilisateur s’en retrouve grandement amélioré. L’information est donnée en temps réel, avec beaucoup plus de lisibilité.

Mettre en place ce type d’outil nécessite d’avoir beaucoup de données sous la main, et surtout des budgets importants, mais cet exemple nous prouve bien que dans l’absolu, VR et AR seront amenées à remplacer des moyens de communication obsolètes dans de nombreux domaines.

Quels avantages à utiliser les technologies AR et VR dans le marketing en 2019 ?

L’expérience virtuelle a le potentiel pour remplacer la réalité. En quelques années, elle est passée de technologie émergente à outil indispensable pour les entreprises souhaitant améliorer leur expérience client. Et les technologies de l’information et de la communication lui offrent un potentiel de développement qui semble illimité.

L’expérience client prend de plus en plus d’importance. C’est un élément de différenciation pour les entreprises, un levier à actionner pour vendre plus efficacement. Alors forcément, quand on imagine le potentiel de la réalité virtuelle et augmentée dans ce domaine, on se dit que les entreprises auraient tort de s’en priver sur la durée.

Il faut dire qu’AR et VR présentent de nombreux atouts, notamment en termes d’immersion. Elles peuvent constituer une base vierge pour réviser complètement l’expérience client, en montrant directement au client ce qu’il cherche à voir sans forcément le confronter à la réalité du moment. C’est un moyen de lui offrir directement ce qu’il cherche, en l’aidant à se projeter vers son produit fini avant même de l’acheter. 

En proposant de nouveaux supports innovants, l’expérience virtuelle représente un nouveau moyen pour capter l’attention pour les entreprises, une technologie au service du marketing et des marques, qui permet de raconter de nouvelles histoires sous de nouvelles formes. 

Améliorer la perception du produit, l’image de marque ou encore le point de vente, voilà des pistes offertes par la réalité augmentée et virtuelle qui sont encore sous-exploitées par les entreprises dans de nombreux domaines. Il y a une place à prendre, et surtout un avantage sur la concurrence à aller chercher en investissant dans ces technologies.

Quelles utilisations pour les technologies AR et VR dans le marketing ?

Dans la publicité

Dans le monde de la publicité, la réalité virtuelle et augmentée a déjà été exploitée par de nombreuses marques pour créer des expériences plus immersives et plus marquantes. La réalité virtuelle s’insère d’ailleurs assez intelligemment dans des campagnes de communication. Avec un public en recherche de sensations, il faut dire que l’outil s’avère idéal.

Dans le secteur du tourisme notamment, des expériences immersives ont vu le jour pour permettre au public de voyager et de se projeter dans un environnement dépaysant. Une campagne de communication menée par l’agence Leavingstone en 2016 est notamment devenue célèbre en proposant à des passants de découvrir l’Irlande en immersion avec la réalité virtuelle.

Un point intéressant est toutefois à noter. Le plus souvent, la réalité virtuelle n’est pas seulement le support, elle est aussi l’objet de la campagne de communication. Comme il est difficile de déployer une telle expérience sur une cible très large, les marques préfèrent réaliser des opérations à petite échelle, le plus souvent sous la forme de street marketing, afin de communiquer ensuite dans un second temps sur ces opérations à grande échelle, par le biais de vidéos virales. Les cibles de la campagne peuvent ainsi vivre leur expérience immersive à distance, en s’appuyant sur la perception de quelqu’un d’autre et en observant ses réactions. Une autre façon de voir les choses, mais surtout une stratégie gagnante pour les marques !

Sur le point de vente

La transformation des points de vente représente un autre énorme chantier pour les entreprises. Beaucoup de marques se mettent à faire des animations commerciales en réalité virtuelle ou augmentée sur leurs points de vente. Cela permet d’attirer plus de clients sur le point de vente et surtout surprendre en proposant une expérience qui sort de l’ordinaire. C’est aussi l’occasion pour les marques de se donner une image plus moderne.

Certains marchés, comme celui de l’immobilier, se retrouvent aujourd’hui transformés par ces pratiques. En effet, les agences immobilières sont de plus en plus nombreuses à s’appuyer sur la VR pour aider leurs clients à se projeter dans un futur bien immobilier sans avoir à se déplacer. A terme, cela ouvrira de nouvelles opportunités pour les agences, qui pourront à l’avenir vendre des propriétés partout à travers le monde. La fin des agences immobilières locales est-elle proche ? A la vue du potentiel énorme de cette technologie, la question mérite d’être posée.

Dans le e-commerce

L’un des plus gros défauts du e-commerce par rapport à la vente traditionnelle, c’est le fait qu’il est parfois difficile de se projeter dans un achat. Un nouveau jean, un meuble ou encore des nouvelles lunettes… difficile de savoir quel produit nous conviendra le mieux sans l’avoir en face des yeux. 

Le gros défi du e-commerce est donc de faire disparaître l’incertitude liée au produit, en offrant la possibilité au consommateur de se projeter lors de son achat. Avec plus d’informations sous la main, le consommateur pourra ainsi faire son choix avec davantage de sérénité. Il n’aura donc plus aucun frein à la pratique du e-commerce.

La réalité augmentée arrive aujourd’hui avec la prétention de régler ce problème. Désormais, plus besoin de se déplacer pour tester de nouvelles lunettes, plusieurs marques proposent à leurs clients de tester directement leurs lunettes en ligne grâce à la réalité augmentée. C’est un exemple concret qui prouve que la réalité augmentée est aussi là pour nous simplifier la vie et nous faire gagner du temps dans notre processus d’achat.

Avec son application IKEA Place, le géant suédois permet quant à lui à chaque utilisateur de son site de visualiser en direct ce que donnera son salon avec des meubles IKEA, toujours grâce à la réalité augmentée. Idéal pour chasser les doutes avant d’appuyer sur le bouton “ajouter au panier”.

Sur le packaging

AR et VR sont de plus en plus utilisées pour donner vie à des étiquettes de produits. Si certaines marques, comme Nesquik, se sont essayées à la création de jeux interactifs sur leurs packaging, d’autres ont préféré se tourner vers l’information, en mettant à la disposition du client des données supplémentaires sur la provenance des produits, pour le rassurer et lui offrir plus de visibilité. Mais un packaging vivant, cela représente surtout un nouveau support pour raconter une histoire et continuer à développer l’image de marque, même après la vente.

La réalité augmentée s’avère idéale pour insister sur l’aspect ludique d’un produit ou pour transporter le consommateur en offrant une autre forme de valeur ajoutée à son achat. Beaucoup de marques commencent à actionner ce levier, et les retours sur investissement sont assez positifs, avec bien souvent un buzz à la clé.

Dans le service après-vente

D’autres marques ont également lancé des services d’un nouveau genre pour assurer le support technique suite à la vente de leurs produits. Des manuels en réalité augmentée pour assurer le support technique ou encore des applications en réalité augmentée dédiées à l’utilisation des produits, voilà de nouvelles idées qui pourraient aider les marques à satisfaire leurs clients en leur simplifiant la vie. 

Des applications mobiles sont aujourd’hui développées par des entreprises spécialisées pour proposer un service après-vente en réalité augmentée. Le marché est en train de s’ouvrir, et les opportunités sont bonnes à prendre.

Quel modèle économique pour investir dans la réalité virtuelle ou augmentée ?

Investir dans la réalité augmentée ou virtuelle, c’est une opération assez coûteuse. Les grandes entreprises sont avantagées dans cette démarche, car pour qu’une telle stratégie fonctionne, il faut investir à grande échelle. Toutes les entreprises n’ont pas les moyens d’engager de telles dépenses, et le retour sur investissement met parfois du temps à arriver. Ce sont d’ailleurs ces coûts importants qui font que les petites entreprises se tournent davantage vers la location de casque de réalité virtuelle

Le marché de la réalité virtuelle est très prometteur, il devrait dépasser les 160 milliards de dollars avant la fin de l’année 2019. La réalité augmentée, elle aussi, tend à s’insérer naturellement dans le marketing et l’expérience client. Reste à choisir la bonne formule pour implémenter intelligemment ces technologies dans les activités de votre entreprise.